Blog

Events   |   La French Tech   |   News   |   Tech Trends   |   Tips for Startups

Les 3 enjeux majeurs du Smart Manufacturing : humain, technologique, économique

L’industrie est en train de vivre une véritable révolution entrainant de belles opportunités en termes de gains de productivité ; réduction d’énergie consommée, et capacité à créer des objets toujours plus innovants. Mais l’industrie fait face à trois enjeux majeurs évoqués pendant le Smart Manufacturing Tech Meeting organisé par le Club Open Innovation le 6 Décembre 2016 à Boston.

Un enjeu humain

Avec la numérisation de l’usine, les industriels ont besoin de talents formés non seulement aux métiers du digital mais aussi aux métiers de la mécanique et du design, comme l’a expliqué Bryan Ayers, Directeur Business Développement de Asteelflash qui regrette l’absence d’intérêt des milléniaux pour les métiers liés à la mécanique. Suchit Jain, VP Strategy, Dassault Systèmes a témoigné de l’importance des nombreux challenges en robotique organisés dans les lycées aux Etats-Unis permettant d’initier les jeunes aux métiers industriels.

La formation des entrepreneurs industriels est également un enjeu présenté par Brian W Anthony, Directeur du Master en Ingénierie du programme industriel au MIT. De nombreux étudiants ont du mal à anticiper les problématiques liées à l’industrialisation de masse avec des contraintes en termes de design, qualité et cout. Ils s’arrêtent souvent à la phase de prototypage.

Un enjeu technologique 

Avec la numérisation des usines, les industriels recueillent plus de 500 types de données différents par usine avec parfois des centaines d’usines dans le monde. Selon une étude de Gartner, le premier défi des entreprises industrielles est de donner la capacité aux équipes opérationnelles d’utiliser les données pour prendre des décisions.

Par exemple, Benjamin Sanson, Leap Fan Blade Yield Improvement Leader a pour objectif de numériser de nombreux processus au sein de Safran Aerospace Composite afin de gagner en agilité et de permettre des montées en cadence significatives. Il se heurte cependant à des problématiques d’intégration de données.

Trois start-ups ont présenté des solutions pour adresser ce problème :

  • Sight Machine propose un outil d’intelligence artificielle permettant de préparer les données, et des algorithmes spécifiques au monde industriel pour les modéliser.
  • Tulip propose un logiciel permettant d’optimiser les processus de production via une digitalisation complète du workflow.
  • Identify 3D propose une plateforme digitale permettant de contrôler tout le supply chain atour de l’impression 3D.

Un enjeu économique:

La conservation des emplois industriels a fait partie des fortes revendications de la campagne électorale de Donald Trump aux Etats-Unis.

Pour les panelistes, retarder l’innovation pour éviter de perdre des emplois n’est pas la solution. Au contraire, l’automatisation des usines est indispensable pour rester compétitif et donc éviter les délocalisations, d’autant qu’un emploi crée dans l’industrie permet la création de sept emplois indirects en moyenne.

Deux start-ups ont présenté leur innovation pour permettre l’automatisation de la production :

  • Balyo permet à des flottes de robots de naviguer dans les entrepôts ou les usines sans ajout d’infrastructure
  • Spring Technologies propose des solutions de simulations pour l’amélioration de la productivité des machines à commandes numériques.

Telles sont les conclusions de ce Tech Meeting passionnant, qui a réuni 50 participants composés notamment de grands groupes (Dassault Systèmes, Sanofi, Safran, MIT, Asteel Flash, Saint Gobain, Air Liquide, Microsoft, Red Hat, AizoOn), de start-ups (Balyo, Spring Technologies, Tulip, Sight Machine, Identify 3D, PCVue, MicroEJ, Sculpteo) et de VC (Brain Robotics Capital).

Pour ne perdre jamais nos TechMeetings rejoins nos MeetUp groups à Boston et San Francisco.